8 mars 2019 : pour une diplomatie féministe

Le Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères s’est engagé en faveur d’une diplomatie féministe déterminée qui constitue une priorité thématique transversale forte de la politique étrangère française. Cette politique s’appuie sur le document-cadre de la stratégie internationale de la France pour l’égalité entre les femmes et les hommes actée en février 2018 pour la période 2018-2022.

Cette stratégie se décline à la fois dans sa politique de plaidoyer tant dans les instances multilatérales que bilatérales, que dans son dispositif d’aide publique au développement avec l’objectif que d’ici 2022 50% de ses moyens interviennent en faveur de l’égalité H/F, ainsi que dans tous les autres volets de son action à l’étranger (diplomatie d’influence, diplomatie économique, action consulaire, etc. ).

L’année 2019 offre une opportunité exceptionnelle pour porter la voix féministe de la France sur la scène internationale puisque la thématique du droit des femmes et de l’égalité sera placée au cœur de la Présidence française du G7, et notamment à l’occasion de la ministérielle égalité femmes-hommes, et lors des ministérielles organisées par le ministère, celle d’avril, Affaires Étrangères, qui se penchera sur la question des femmes dans les conflits et leur rôle dans les processus de paix (l’agenda « Femmes, paix et sécurité » de l’ONU) et celle de juillet Education/Développement qui accordera une attention centrale à la question de l’accès à l’éducation et à l’autonomisation des filles et des femmes, notamment dans les pays du Sahel. Par ailleurs le Sommet de Biarritz des Chefs d’État et de gouvernement sera aussi l’occasion de mobiliser les grands dirigeants du G7, et au-delà, autour de nouveaux engagements en la matière.

Dernière modification : 08/03/2019

Haut de page