A l’épreuve de la jungle gabonaise : premier stage international de combat en forêt équatoriale pour huit élèves officiers équato-guinéens

Huit élèves officiers de la spécialité infanterie ont participé au premier stage international de combat en forêt équatoriale (SICF) du 29 mai au 9 juin, organisé par les éléments français du Gabon implantés au 6ème bataillon d’infanterie de marine de Libreville.

JPEG

L’objectif de ce stage est de former aux techniques spécifiques de combat en jungle les cadres des armées des pays d’Afrique centrale, en vue de lutter contre le terrorisme et les trafics illégaux.
En compagnie de stagiaires gabonais et camerounais, les élèves officiers ont ainsi pu apprendre les techniques d’infiltration, de combat rapproché et de survie en forêt gabonaise. Encadrés par le capitaine Olivier Lopez, coopérant militaire à l’Ambassade de France de Malabo, ce stage a marqué les cœurs et les corps des jeunes cadres équato-guinéens, la forêt gabonaise et les activités concoctées par les instructeurs laissant peu de temps pour le repos.

JPEG

A l’issue d’un exercice réaliste d’exfiltration victorieuse d’un otage capturé par des rebelles, conduit entièrement par un élève officier équato-guinéen, les huit stagiaires se sont vus décerner le précieux diplôme, rentrant officiellement dans le cercle fermé des spécialistes du combat jungle.

JPEG

JPEG

Première participation de la Guinée Équatoriale depuis de nombreuses années à un stage organisé par les Éléments Français du Gabon, ce stage a ouvert la voie à la reprise de la participation guinéenne aux actions de coopération opérationnelle dans la région.

JPEG

Prochain rendez-vous pris en septembre pour le deuxième stage international de combat en forêt équatoriale (SICF), puis stage d’entrainement commando au premier semestre 2018.
Enchantés par le stage, les élèves officiers n’attendent plus qu’une chose : à quand la prochaine ?

JPEG

Dernière modification : 19/06/2017

Haut de page