Vif succès de la Nuit des Idées à Malabo

Plus de 100 personnes ont assisté à la seconde édition de la Nuit des Idées, organisée jeudi 25 janvier à l’Institut Français de Guinée Équatoriale.

JPEG

La thématique proposée en 2018, « l’imagination au pouvoir  », s’est déclinée à Malabo autour de la question suivante : « comment réaliser un projet artistique en l’absence d’industrie musicale ? »

Autour de la table étaient réunis des artistes, un musicologue, un avocat, un professeur de philosophie, et des professionnels des médias.

Negro Bey, auteur de l’ouvrage Cultura Urbana , état des lieux de la culture Rap en Guinée Équatoriale, publié en 2016, et ses amis, ont exposé sans filtre leur réalité quotidienne d’artiste en G.E, et leurs difficultés à se produire et à enregistrer. Les échanges souvent passionnés autour de la situation précaire des artistes ont duré plus de deux heures.

JPEG

La Nuit des Idées a été l’occasion de trouver et de partager des solutions communes : création d’une scène nationale, d’un festival de dimension internationale, d’un conservatoire de musique, initiation aux arts dans les écoles, mais aussi un appel à une plus grande solidarité au sein de la communauté artistique.

Le soutien indispensable des centres culturels français et espagnol a souvent été souligné, mais aussi les limites créées par la dépendance qu’il génère.

JPEG

La soirée s’est achevée par un show case de Negro Bey, Chuppy Small et Collins qui a enflammé le public. L’IFGE a parfaitement rempli sa mission en offrant un espace d’expression libre et rare à Malabo. Une soirée encourageante qui incite à renouveler fréquemment l’expérience du débat sur d’autres thématiques.

Dernière modification : 31/01/2018

Haut de page