COMMUNIQUÉ SUR L’EXTENSION DES MESURES PRÉVENTIVES CONTRE LE COVID-19

Les mesures prises par le gouvernement pendant cette crise sanitaire ont pour seul objectif de ralentir et de contenir la prolifération du Coronavirus dans notre pays, en bref, de protéger la nation contre la contagion massive de ce virus.

Il a été constaté que certains citoyens ont été bloqués en Europe après que notre pays ait fermé ses frontières internationales afin de contrôler la pandémie, comme l’ont fait tous les autres pays, et qu’ils ont choisi de rentrer au pays par voie terrestre depuis les pays voisins de manière clandestine ; d’une part, depuis le Cameroun : par le Rio Campo, Kye-Ossi, Ebebiyín, Micomeseng ainsi que le reste des accès par des sentiers pédestres ; et d’autre part, du Gabon à Corisco, ce qui signifie entrer à l’insu des autorités sanitaires pour leur quarantaine pertinente avant de pouvoir contacter la population.

Ces mesures sont conformes aux dispositions adoptées par le gouvernement dans la communication du 12 mars et dans les arrêtés publiés les 15 et 23 mars.

Compte tenu du nombre croissant de cas dans notre pays, et compte tenu du fait que le gouvernement a élaboré des stratégies et des protocoles d’action spécifiques pour lutter contre cette pandémie, dont l’efficacité pourrait être compromise si les points de contagion échappent à tout contrôle, ce qui pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour notre pays, et afin de concentrer les efforts, les ressources techniques et humaines sont étendues aux points où il existe un risque de propagation, comme suit

Premièrement : L’échange de flux de passagers entre Bata et Malabo, que ce soit par voie aérienne ou maritime, est suspendu ; de sorte que l’interdiction contenue dans ce paragraphe ne concerne que le transport de passagers à titre commercial.

Deuxièmement : Le transport par voie aérienne et maritime de produits et denrées alimentaires de première nécessité pour l’approvisionnement des marchés nationaux et des supermarchés est exempté de cette interdiction.

Troisièmement : Le Comité technique pour la réponse et la surveillance du nouveau coronavirus COVID-19, en coordination avec les autorités provinciales, de district et locales et les forces de l’ordre, prendra les mesures nécessaires pour que les personnes entrant dans notre pays par les moyens et de la manière décrits (par voie terrestre et clandestine) et dans l’exposé des motifs du présent communiqué, respectent la mesure d’isolement de quarantaine dans le district où elles ont été localisées. Ils ne devront donc pas être transférés dans la ville de Bata.

Quatrièmement : si une personne infectée est enregistrée et confirmée dans un conseil de village, les autorités de la juridiction prendront les dispositions appropriées pour isoler le conseil de village mis en quarantaine sous le contrôle strict des forces de l’ordre.

Cinquièmement : Le respect de ces mesures étendues est obligatoire ; et entre en vigueur à compter d’aujourd’hui, samedi 28 mars, avec une validité jusqu’au 15 avril, conformément aux mesures établies dans le communiqué du 12 et les ordonnances des 15 et 23 de ce mois, prorogeables ou non, en fonction de l’évolution de la crise.

Sixièmement : La circulation inter-districts des véhicules qui assurent des services de transport public par taxi ou tout autre type est interdite, à l’exception des véhicules privés qui ne peuvent alors transporter qu’un (1) passager ; de telle sorte que les gouverneurs, les délégués du gouvernement et les commissaires sont instamment invités à prendre toutes les mesures nécessaires pour respecter strictement cette mesure.

Dispositions complémentaires :

Premièrement : Le ministère de la santé et de la protection sociale, le ministère de l’intérieur et des collectivités locales, le ministère de la sécurité nationale, le ministère des finances, de l’économie et de la planification, le ministère de l’aviation civile, le ministère de l’éducation, de l’enseignement universitaire et des sports, le ministère de la culture, du tourisme et de la promotion de l’artisanat et le ministère des affaires étrangères et de la coopération sont habilités à prendre toutes les mesures nécessaires pour la meilleure application du présent communiqué.

Deuxièmement, le Comité technique d’intervention et de surveillance du nouveau coronavirus COVID-19, dirigé par le ministre de l’Intérieur et des Corporations locales de la Région continentale, assisté du directeur général adjoint de la Sécurité nationale, des gouverneurs, des délégués du gouvernement, des commissaires et des maires des municipalités, est autorisé à veiller au strict respect des dispositions du présent communiqué pendant la période de crise.

Disposition d’abrogation : Toutes les dispositions de rang égal ou inférieur qui sont contraires aux dispositions du présent communiqué sont abrogées.

Disposition finale : Le présent communiqué entre en vigueur aujourd’hui, le 28 mars 2020, sans préjudice de sa publication dans les médias nationaux et dans le Bulletin officiel de l’État de Malabo.

Pour une meilleure Guinée,
Le Premier ministre du gouvernement
Francisco Pascual Obama Asue.

SOURCE : Bureau de presse et d’information de Guinée équatoriale

Dernière modification : 17/04/2020

Haut de page