Débat d’idées avec Anne-Laure Bonvalot : l’écoféminisme au coeur de la littérature équato-guinéenne

Anne-Laure BONVALOT, agrégée d’espagnol, maîtresse de conférence à l’Université de Nîmes, spécialiste de littérature comparée, s’est rendue à Malabo du 16 au 22 mai, invitée par l’Institut français de Guinée Équatoriale.
L’universitaire, qui a travaillé sur l’œuvre de Maria Nsue, Ekomo (1985), dans le cadre de recherches sur l’écoféminisme et la littérature environnementale, a co-animé un débat d’idées avec l’écrivaine équato-guinéenne Melibea Trifonia Ntutumu, jeudi 18 mai dans la médiathèque de l’Institut.
Une occasion pour le public de découvrir des thèmes de recherche peu connus en Guinée Équatoriale. Un hommage en lectures a également été rendu à Maria Nsue Angue, figure littéraire du pays, décédée il y a quatre mois.

JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 26/05/2017

Haut de page