Déplacement en Guinée Equatoriale de Madame Annick GIRARDIN Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie (Bata – Malabo, 7-9 février 2015).

Déplacement en Guinée Equatoriale de Madame Annick GIRARDIN
Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie
(Bata – Malabo, 7-9 février 2015).

JPEG

Madame Annick GIRARDIN, Secrétaire d’État au Développement et à la Francophonie, a effectué un déplacement en Guinée équatoriale, du 7 au 9 février 2015. Cette visite fait suite à une rencontre entre les Présidents Téodoro OBIANG NGUEMA MBASOGO et François HOLLANDE, à New-York, en septembre 2014.

A l’invitation du Président OBIANG, Madame GIRARDIN a assisté à la finale de la « CAN 2015 » qui a opposé, dimanche 8 février à Bata, la Côte d’Ivoire au Ghana. La Secrétaire d’Etat française a félicité le Président équato-guinéen pour avoir su relever un vrai défi en organisant cette compétition au pied levé.

Conformément à sa longue tradition de solidarité concrète avec l’Afrique, la France a apporté sa contribution à l’organisation de cette compétition sportive continentale en envoyant en Guinée Equatoriale une équipe médicale pour renforcer le dispositif de prévention du virus Ebola.

Au cours de ses entretiens avec les responsables équato-guinéens, et en premier lieu avec le Chef de l’Etat, Madame GIRARDIN a abordé les enjeux de la Francophonie ; de l’éducation et de la formation en Guinée Equatoriale, dans la perspective notamment de la nécessaire diversification économique ; de la prochaine « Conférence Paris Climat 2015 », à la préparation de laquelle la Guinée Equatoriale doit prendre toute sa place ; de la lutte contre l’insécurité maritime dans le Golfe de Guinée, à laquelle la Guinée Equatoriale contribue activement, avec notamment l’Ecole navale de Bata soutenue par la France ; et de la promotion des Droits de l’Homme et de la démocratisation, qui ont notamment permis à Mme GIRARDIN de saluer le moratoire instauré en février 2014 sur la peine de mort et d’encourager la mise en œuvre des avancées agréées lors de la récente « Table de Dialogue national ».

En matière de Francophonie, la Secrétaire d’Etat a visité les principales structures culturelles et éducatives actives en Guinée Equatoriale : la « Maison de la Francophonie Leopold Sedar Senghor » de Bata, le lycée français « Le Concorde » et « l’Institut culturel d’Expression française (ICEF) » de Malabo. Ceux-ci démontrent la vitalité de la langue française en Guinée Equatoriale, qui s’affirme de plus en plus au sein de la grande famille francophone réunie autour de l’Organisation internationale de la Francophonie (O.I.F).

Sur tous les sujets, Madame GIRARDIN s’est félicitée de la volonté exprimée par les autorités équato-guinéennes de renouveler et d’approfondir leur partenariat avec les acteurs français, publics et privés. Son déplacement en Guinée Equatoriale témoigne de la détermination de la France à mieux répondre à ce souhait de renforcement d’une relation bilatérale ancienne et de confiance. Les deux Parties ont convenu de futures rencontres afin de progresser rapidement dans l’identification de nouveaux projets concrets de partenariat./.

Dernière modification : 03/03/2015

Haut de page