Energies renouvelables : la France promet 2 milliards d’euros à l’Afrique d’ici à 2020

La France consacrera six milliards d’euros entre 2016 et 2020 et investira deux milliards d’euros au développement des énergies renouvelables en Afrique, a annoncé le président français François Hollande lors du sommet « Défi climatique et solutions africaines » avec des dirigeants africains, en marge de la COP21.

Dans le cadre de la COP21 présidé par la France, le Président de la République a organisé un Sommet « Défi climatique et solutions africaines », le mardi 1er décembre, au Bourget. A l’occasion de ce sommet, qui fait suite aux consultations de Paris et de Malte, le Président a accueilli 14 chefs d’Etat et de gouvernement africains, des bailleurs et des pays émergents, avec pour objectif de placer les solutions proposées par les pays africains au cœur des négociations de l’accord de Paris.

JPEG

Continent extrêmement vulnérable au changement climatique, l’Afrique et particulièrement la zone sud sahélienne, vit déjà les effets du dérèglement climatique (sècheresses, inondations, vagues de chaleur et impacts sanitaires et sur l’économie, évènements extrêmes (cyclones) et montée du niveau de la mer, etc.) alors qu’elle n’y a que très peu contribué. Sur le terrain, la lutte contre le dérèglement climatique s’organise et se concentre sur les mesures d’adaptation et d’atténuation du dérèglement climatique.

Ce Sommet a été l’occasion de présenter des projets visant à restaurer ou maintenir des conditions de vie acceptables avec et pour les habitants de cette zone géographique grâce à des projets de restauration écologique et de développement d’une agriculture durable.

Quatre thèmes y ont été notamment abordés : l’accès aux énergies renouvelables, La Grande Muraille Verte, Le fleuve Niger, le Lac Tchad.

Dernière modification : 26/01/2016

Haut de page