Le Comité politique annonce officiellement le déconfinement de l’ensemble du territoire national à partir du 15 juin.

Le gouvernement de la Guinée équatoriale a officiellement confirmé le début du déconfinement pour l’ensemble du territoire national. Cela a été fait lors d’une séance de travail de la commission politique, dirigée par le vice-président de la République, S.E. Teodoro Nguema Obiang Mangue, en sa qualité de président de cette commission. Au cours de la réunion, les travailleurs de la santé ont présenté les protocoles qui seront appliqués pendant la première phase du processus de décontamination.

Le Comité politique de lutte et de réaction à la COVID 19 a une fois de plus fait le point sur la pandémie dans le pays. La réunion a eu lieu au Palais du Peuple à Malabo, trois jours avant le début de la première phase du processus national de décontamination.

S. E. Teodoro Nguema Obiang Mangue a mis sur la table une série de questions visant à assurer la santé des Equatoguinéens, à l’issue de ce processus dont la première phase débutera lundi prochain, le 15 juin.

Après avoir annoncé la semaine dernière que cela pourrait être la dernière extension de l’enfermement dans le pays, Nguema Obiang Mangue a réuni ce vendredi le comité pour analyser le plan de désescalade de l’enfermement et les protocoles qui seront mis en œuvre après le début des mesures d’assouplissement. Dans cette première phase de décontamination, la réouverture du secteur de l’hôtellerie et de la restauration est mise en évidence, qui devra respecter les mesures d’hygiène et de prévention dans la prestation de services.

Les discothèques, les salles de fêtes et tout autre établissement de loisirs resteront fermés pendant cette première phase.

En ce qui concerne le transport aérien, tous les passagers en provenance de l’étranger devront disposer d’un certificat de diagnostic

Le coronavirus est négatif par PCR, avec une validité maximale de 48 heures.

En ce qui concerne l’éducation, la rentrée scolaire se fait selon les modalités indiquées par les arrêtés ministériels du ministère de l’éducation, des sciences et des sports. Toujours en respectant les mesures préventives.

D’autre part, après que le gouvernement ait annoncé que la désescalade serait progressive et graduelle dans tout le pays, le Comité a discuté des politiques qui seront prises en compte pour le processus de contrôle d’une maladie qui, avec plus de 16 mille échantillons analysés, selon les autorités sanitaires, a déjà laissé un solde de 1.664 cas positifs, 32 décès et 515 guérisons.

Au vu de ces chiffres, et bien que les autorités sanitaires parlent d’une possible réduction de la courbe d’infection, Nguema Obiang Mangue a demandé l’utilisation obligatoire des masques dans les espaces publics, les transports et le respect des distances.

Pour le président du Comité politique, l’absence de contrôle ne signifie pas qu’il faille baisser la garde. Il a donc chargé le Comité politique et technique de continuer à prendre des mesures extrêmes de confinement.

Dernière modification : 14/06/2020

Haut de page