Renforcement des mesures gouvernementales de lutte contre le COVID-19

Le gouvernement de Guinée équatoriale a renforcé, le 23 mars, par décret les mesures prises précédemment pour lutter contre la propagation du coronavirus sur son territoire. Cette ambassade invite tous les ressortissants français à se conformer à ces règles.

Décret du 23 mars 2020 (Extraits)

Article 1.1 - La restriction des sorties non essentielles de citoyens de leur résidence sur le territoire national pendant la durée de validité des mesures adoptées par le présent décret est renforcée.

1.2 - Les citoyens nationaux et les expatriés résidant sur le territoire national sont invités à rester chez eux pendant la durée de validité de ces mesures de précaution.

1.3 - Les Forces de l’ordre public, dûment instruites par leurs hiérarchies supérieures, veillent au respect de ces mesures.

Article 2.1.- Les sorties sont autorisées pour les déplacements vers les lieux de travail, publics ou privés, les visites de centres de santé, de pharmacies, de supermarchés pour l’achat de denrées alimentaires, d’établissements vendant des produits de première nécessité ; ces déplacements doivent être effectués individuellement.

2.2.- La circulation des véhicules privés sera autorisée pour l’exercice des activités susmentionnées, auquel cas le nombre d’occupants du véhicule ne dépassera pas deux passagers.

2.3 - Le ministère de l’Intérieur et les collectivités locales peuvent convenir de fermer des routes ou des sections de routes à la circulation pour des raisons de santé ou de sécurité publique, par le biais de règles limitant l’accès à certains véhicules.

Article 3 - Tous les ressortissants et étrangers entrés sur le territoire national dès le premier jour du présent mois n’ayant pas été mis en quarantaine sont tenus de s’adresser aux Autorités sanitaires afin qu’elles prennent les mesures nécessaires à la sauvegarde de la santé de tous.

Article 4.- La recommandation de la suspension des célébrations et des réunions multitudinaires de plus de dix (10) personnes dans le même environnement, pendant la durée de la crise de cette pandémie, est réitérée car elles constituent des moments et des espaces propices à la contagion et à la propagation de ce virus.

Article 5.1 - Tous les bars du pays qui ne vendent pas de plats préparés, les lieux de loisirs et de divertissement, de jour comme de nuit, sont tenus de fermer (foires, discothèques, pubs, casinos, parcs, piscines, etc.) Les restaurants et les salles à manger publiques sont exclus de cette interdiction et ne doivent en aucun cas servir plus de dix (10) personnes à la fois.

5.2 - Les forces de l’ordre veillent au respect des restrictions à l’ouverture de ces établissements.

Article 6.1 - Afin d’éviter les contacts de masse, le transport public de passagers par autobus et minibus assurant un service urbain et interurbain est interdit.

6.2 - De même, les véhicules fournissant des services de transport public en taxi ne peuvent pas transporter plus d’un (1) passager ; de même, les fourgonnettes d’entreprise pour tout type de voyage ne peuvent pas dépasser 2 passagers.

Article 7 - Le fonctionnement de tous les services de l’Administration publique et privée de l’Etat est maintenu en observant que les cas de suspicion qui peuvent se présenter doivent être signalés d’urgence au Comité technique d’intervention et de surveillance du nouveau Coronavirus.
Les citoyens qui présentent un symptôme indiquant un soupçon doivent le signaler aux autorités sanitaires aux numéros de téléphone suivants : 222 27 38 15 Et 222 51 70 30

Article 8 - Toutes les structures et couches de la société sont invitées à se joindre et à contribuer autant que possible aux efforts du gouvernement et des responsables du ministère de la santé et de la protection sociale, afin d’assurer le strict respect de ces dispositions, car il s’agit d’un problème de santé publique qui touche et qu’il incombe à tous de combattre.
Les responsables des districts urbains, des communautés de voisinage et les chefs de famille seront chargés d’exiger et de contrôler le respect de ces instructions.

Article 9 - Afin d’éviter d’éventuelles infections et la propagation du virus, tous les citoyens résidant sur le territoire national doivent suivre les instructions fournies par le Comité technique et de surveillance du nouveau coronavirus.

Le respect de ces mesures renforcées a un caractère obligatoire ; et elles entrent en vigueur à partir d’aujourd’hui, lundi 23 mars, prorogeables ou non selon l’évolution de la crise.

Source : https://www.guineaecuatorialpress.com/noticia.php?id=15154

Dernière modification : 23/03/2020

Haut de page